Lorsque les périodes de vacances commencent il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir aller à la plage. Mais on peut rater le soleil et la mer tout en ayant ce teint doré tant convoité. Pour cela, des centres de bien-être vous évitent les coups de soleil en vous offrant un bronzage à faire pâlir d’envie vos amis. On peut alors opter pour une séance d’autobronzage, de tanning ou, de manière bio, le hâle au henné. Cette dernière pratique est héritée de l’orient qui a fait de la culture de la beauté une manière de vivre.

De ce fait, le hâle au henné est la suite d’un rituel commençant par le bain de vapeur et suivi d’un gommage au savon noir. Alors une fois débarrassé des impuretés et des peaux mortes, on est prêt à accueillir le bronzage. Le henné est mélangé à de l’eau pour finir en pâte. Cette teinte naturelle en poudre est très prisée dans le milieu de l’esthétique puisqu’elle n’a aucune contrindication et convient à tout type de peau. Une fois le corps purifié donc, l’esthéticienne s’applique à nous enduire entièrement de l’appareil obtenu. Puis, après 5 ou 10 minutes, le soin est terminé et l’on se débarrasse du surplus de produit tout simplement en prenant une douche ou en se rinçant à l’eau. Le résultat ne se fait pas attendre et on oublie le teint pâlot sans éclat. L’effet naturel est également sans équivoque.

Alors s’il nous prend d’avoir envie d’une peau doré en toute période, le hâle au henné teint toutes ses promesses.

Hâle au henné : tricher au naturel.

| Blog |
About The Author
-